pers onbeschikbaarheid geneesmiddelen

Chaque jour, 3 médicaments sont introuvables en Belgique

Nord Eclair – Tournai,

Za. 10 Okt. 2015, Pagina 20

Santé Selon une enquête réalisée par l’Association pharmaceutique belge (APB), trois fois par jour, un médicament n’est pas disponible en Belgique. Cela correspond à plus de 1.200 fois par an! «Cette situation peut être dommageable pour le traitement du patient qui a besoin d’un tel médicament», s’est exprimée Ine Somers, …

 

Santé

Selon une enquête réalisée par l’Association pharmaceutique belge (APB), trois fois par jour, un médicament n’est pas disponible en Belgique. Cela correspond à plus de 1.200 fois par an! «Cette situation peut être dommageable pour le traitement du patient qui a besoin d’un tel médicament», s’est exprimée Ine Somers, députée fédérale (Open Vld), interpellant la ministre de la santé, Maggie De Block.

Du côté de l’agence fédérale des médicaments et des produits de santé (afmps), le son de cloche est différent. Elle n’a recensé, dans le courant de 2014, que quinze indisponibilités susceptibles de causer un problème aux patients, et huit dans le courant de 2015. «En 2014, quatorze cas sur les quinze ont été résolus grâce à une demande de dérogation visant à importer ces médicaments de l’étranger. Sept cas sur les huit ont ainsi été résolus en 2015», a expliqué Maggie De Block. «Le médicament pour lequel aucune solution n’a pu être trouvée en 2014 était l’Inderal Retard Mitis, un bêtabloquant. En 2015, il s’agissait du Valtran, un antidouleur.»