Pers invoer puppies

Près de 20.000 chiens importés de l’étranger en 2015

La Dernière Heure*,

Di. 26 Jan. 2016, Pagina 14

Chaque année, un grand nombre de chiens sont importés en Belgique depuis d’autres pays européens. En 2014, ils étaient 21.981. Et sur les 11 premiers mois de l’année 2015, 17.893 chiens sont arrivés en Belgique depuis l’étranger, selon les données de l’Afsca, citées par le ministre fédéral de l’Agriculture Willy Borsus (MR), dans le cadre d’une réponse à une question parlementaire de Ine Somers (Open-VLD).

Ces transferts de chiens sont strictement encadrés par la loi : les animaux “doivent être accompagnés d’un certificat sanitaire établi par un vétérinaire officiel et attestant que les chiens proviennent d’établissements, de commerces ou d’élevages enregistrés, qu’ils ont été soumis à un examen clinique, qu’ils sont aptes à voyager et qu’ils satisfont aux conditions sanitaires en matière de rage” , explique le ministre Borsus.

Seulement, dans les faits, la réalité est souvent différente. L’écrasante majorité de ces chiens (93 %) proviennent de trois pays d’Europe de l’Est : la Slovaquie, la République Tchèque et la Hongrie. “Dans ces pays, les contrôles ne sont pas le même qu’en Belgique et il y a des problèmes de corruption. Certains chiots sont importés alors qu’ils ont moins de 8 semaines et ne sont même pas sevrés” , déplore Fabrice Renard,

Inspecteur à la Société royale protectrice des Animaux (SPRA) de Liège et responsable du refuge Animal sans toit. “En plus du sevrage prématuré, ces chiens font souvent des voyages de plusieurs dizaines d’heures. C’est très traumatisant pour eux. La période de sociabilisation est primordiale pour que le chiot. Et dans ces conditions, ces animaux peuvent développer des problèmes de comportement ou d’agressivité par la suite.”

Autre problème : les conditions d’élevage en vigueur dans les pays de l’Est. Selon de nombreuses organisations de défense des animaux, les chiots sont entassés dans des cages à l’hygiène déplorable. “Je ne me suis jamais rendu dans ces élevages. Mais je remarque que de nombreux chiens importés des pays de l’est développent par la suite des maladies, des problèmes de peau” , affirme Fabrice Renard. “Il y a des milliers de chiens dans les refuges en Belgique. Ce n’est pas normal qu’on continue les importations massives de l’étranger” , s’emporte le responsable qui incite les futurs propriétaires de chiens à se tourner en priorité vers les refuges ou alors des éleveurs professionnels belges qui élèvent une ou deux races dans des bonnes conditions.

Les candidats propriétaires de chiens sont incités à se tourner vers les refuges ou des éleveurs professionnels belges.